Skip to main content
Célébration du Centenaire de la Grande Guerre

Célébration du Centenaire de la Grande Guerre

Publié le 24 mars 2017
Liste d’évènements et communiqués pour ne rien manquer aux célébrations de la Première Guerre mondiale

Cérémonie du Centenaire de la Bataille de la Crête de Vimy

Communiqué de la Présidence de la République (Paris - le 24 mars 2017)

Le Président de la République, M. François HOLLANDE, participera, à l’invitation du Premier ministre canadien Justin TRUDEAU, et en présence du Premier ministre Bernard CAZENEUVE, à la cérémonie du Centenaire de la Bataille de la crête de Vimy qui se tiendra le 9 avril 2017. Le Prince de Galles, le Duc de Cambridge, le Prince Harry et Son Excellence David JOHNSTON, gouverneur général du Canada seront également présents.

Une rencontre de travail entre le Président de la République et le Premier ministre canadien aura lieu avant la cérémonie commémorative.


Un peu d’histoire...
Source : Wikipedia

La bataille de la crête de Vimy se déroule au cours de la Première Guerre mondiale entre le 9 et le 12 avril 1917 sur les territoires de Vimy et Givenchy-en-Gohelle, près de Lens dans le Pas-de-Calais. Le site, dominant la plaine de Lens et fortifié par l’armée allemande, avait fait l’objet de multiples attaques infructueuses de la part des armées françaises et britanniques, notamment en 1915. Le 9 avril 1917, quatre divisions canadiennes unissent leurs forces et passent à l’assaut. Au prix de plusieurs milliers de morts, elles réussissent à prendre le contrôle de la cote 145 le 12 avril.

Au début de l’année 1917, une attaque française massive est prévue ainsi qu’une diversion britannique à Arras. Le Corps canadien reçoit la responsabilité de prendre d’assaut la crête de Vimy, seul relief significatif dans toute cette région. À partir du moment où il s’agit du point de défense de la majeure partie de la production allemande de charbon, la capture de Vimy prodiguerait aux alliés un net avantage autant militaire que sur le plan des ressources.

L’attaque canadienne débute le 9 avril 1917. Pour réduire les pertes, les commandants canadiens décident que les troupes doivent être précédées d’un tir de barrage tout au long de leur avancée. La tactique du barrage roulant (rolling barrage) est ainsi utilisée. De plus, chaque soldat prend connaissance de sa propre zone d’attaque lors de simulations et au moyen de photos distribuées. À la fin de la journée, les quatre divisions canadiennes, ayant combattu comme une seule force, réussissent à prendre la crête de Vimy.

Même si le Corps canadien subit de lourdes pertes (3 598 morts et 10 602 blessés sur un total de 30 000 hommes), la victoire de Vimy est généralement célébrée comme l’un des éléments fondateurs de la nation canadienne. Plus tard vers l’été, le commandant de la 1ere Division canadienne, Arthur Currie, est fait chevalier et devient l’un des premiers commandants de corps non-britanniques dans l’armée britannique (au même titre que les Australiens John Monash et Harry Chauvel et les Sud-Africains Louis Botha et Jan Smuts).

Quatre combattants canadiens reçoivent la Victoria Cross pour leurs faits d’armes au cours de la bataille de Vimy : le soldat William Johnstone Milne (à titre posthume), le sergent Ellis Wellwood Sifton (à titre posthume), le capitaine Thain Wendell MacDowell et le soldat John George Pattison.

Le plan de la bataille de Vimy (9-12 avril 1917)
Source : "Map 7 Vimy Ridge" from Nicholson text, Compiled and drawn by Historical Section of the General Staff, Department of National Defence
Soldats canadiens dans une tranchée
Source : Bibliothèque Nationale de France
« L’artillerie canadienne à l’œuvre, » de Kenneth Forbes (vers 1918)
©Collection Beaverbrook d’art militaire - Musée canadien de la guerre
      haut de la page