Skip to main content
Accueil en France des personnes évacuées d'Afghanistan

Accueil en France des personnes évacuées d’Afghanistan

Publié le 25 août 2021
Read the version
Communiqués de presse du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (25 août 2021)

Communiqué de presse du 25 août 2021

Vols d’évacuation du 25 août 2021

Les opérations d’évacuations lancées le 16 août se poursuivent.

Un dixième et un onzième vol, transportant près de 350 personnes, parmi lesquelles 27 Français et une grande majorité d’Afghans, sont arrivés à l’aéroport de Roissy Charles-De-Gaulle dans la nuit et en début de matinée, ce jour.

Un douzième vol arrivera à Roissy en fin de soirée avec à son bord plus de 270 personnes, pour la plupart de nationalité afghane.

Depuis le début des opérations, plus d’une centaine de Français et plus de 2 000 Afghans auront rejoint ce soir le sol français.

Le ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères, le ministère des Armées, le ministère de l’Intérieur et le ministère des Solidarités et de la Santé s’assurent des meilleures conditions d’accueil des personnes dès leur arrivée en France. Un accompagnement médico-psychologique et matériel est immédiatement proposé. Des procédures accélérées ont été mises en place pour délivrer des visas aux ressortissants des pays tiers, après les vérifications nécessaires et dans un objectif de garantie de la sécurité intérieure.

Concernant le contexte sanitaire, l’organisation de l’accueil est conforme à la réglementation sanitaire en vigueur sur le territoire :

  • Sauf schéma vaccinal complet, des tests de dépistage COVID 19 seront effectués de manière systématique, les personnes accueillies devront respecter une quarantaine de 10 jours (l’Afghanistan est actuellement un pays de la liste rouge),
  • Une vaccination contre la COVID 19 sera proposée.

Les Afghans qui souhaiteraient demeurer à long terme sur le territoire national seront accompagnés matériellement et administrativement dans leur demande d’asile. Ils bénéficieront du soutien des opérateurs spécialisés dans leurs demandes de droit au séjour et leurs parcours d’intégration.

A ce titre, il convient de souligner la mobilisation, sous le contrôle du délégué interministériel à l’accueil et à l’intégration des réfugiés (DIAIR), des associations financées par l’État : en particulier France Terre d’Asile, mais également Adoma, Aurore, CeCler, Coallia, France Horizon, Habitat et Humanisme, Viltaïs, Forum Réfugiés et Groupe SOS, que ce soit lors de cette opération ou à l’occasion des nombreux rapatriements déjà opérés précédemment (depuis mai 2021, 623 recrutés locaux, représentant 152 familles, ont été évacués vers la France et, entre 2012 et 2019, 800 auxiliaires de l’armée française, accompagnés des membres de leur famille, ont été rapatriés).

La situation à Kaboul reste complexe. L’ensemble des services de l’Etat concernés et l’ambassade de France sur le terrain restent pleinement mobilisés pour assurer de nouvelles rotations. Des vols supplémentaires devraient ainsi avoir lieu dans les prochains jours.

Communiqué de presse du 24 août 2021

Vols d’évacuation du 24 août 2021

Les opérations d’évacuations lancées le 16 août se poursuivent.

Un huitième et un neuvième vol, transportant plus de 450 personnes, parmi lesquelles une grande majorité d’Afghans, sont arrivés à l’aéroport de Roissy Charles-De-Gaulle en début et en fin de matinée, ce jour.

Depuis le début des opérations, près d’une centaine de Français et plus de 1 500 Afghans, ont rejoint le sol français.

Le ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères, le ministère des Armées, le ministère de l’Intérieur et le ministère des Solidarités et de la Santé s’assurent des meilleures conditions d’accueil des personnes dès leur arrivée en France. Un accompagnement médico-psychologique et matériel est immédiatement proposé. Des procédures accélérées ont été mises en place pour délivrer des visas aux ressortissants des pays tiers, après les vérifications nécessaires et dans un objectif de garantie de la sécurité intérieure.

Concernant le contexte sanitaire, l’organisation de l’accueil est conforme à la réglementation sanitaire en vigueur sur le territoire :

  • Sauf schéma vaccinal complet, des tests de dépistage COVID 19 seront effectués de manière systématique, les personnes accueillies devront respecter une quarantaine de 10 jours (l’Afghanistan est actuellement un pays de la liste rouge),
  • Une vaccination contre la COVID 19 sera proposée.

Les Afghans qui souhaiteraient demeurer à long terme sur le territoire national seront accompagnés matériellement et administrativement dans leur demande d’asile. Ils bénéficieront du soutien des opérateurs spécialisés dans leurs demandes de droit au séjour et leurs parcours d’intégration.

A ce titre, il convient de souligner la mobilisation, sous le contrôle du délégué interministériel à l’accueil et à l’intégration des réfugiés (DIAIR), des associations financées par l’État : en particulier France Terre d’Asile, mais également Adoma, Aurore, CeCler, Coallia, France Horizon, Habitat et Humanisme, Viltaïs, Forum Réfugiés et Groupe SOS, que ce soit lors de cette opération ou à l’occasion des nombreux rapatriements déjà opérés précédemment (depuis mai 2021, 623 recrutés locaux, représentant 152 familles, ont été évacués vers la France et, entre 2012 et 2019, 800 auxiliaires de l’armée française, accompagnés des membres de leur famille, ont été rapatriés).

La situation à Kaboul reste complexe. L’ensemble des services de l’Etat concernés et l’ambassade de France sur le terrain restent pleinement mobilisés pour assurer de nouvelles rotations. Deux vols supplémentaires devraient ainsi avoir lieu dans les prochaines 24 heures.

Communiqué de presse du 23 août 2021

Vols d’évacuation des 21, 22 et 23 août 2021

Les opérations d’évacuations lancées le 16 août se poursuivent.

Un septième vol transportant plus de 250 personnes, parmi lesquelles 5 Français et 246 Afghans, est arrivé à l’aéroport de Roissy Charles-De-Gaulle dans la matinée, ce jour.

Deux autres vols à destination de Roissy ont eu lieu ce week-end. Au total, 379 personnes, dont 12 Français et 363 Afghans, sont arrivés en France samedi 21 août et dimanche 22 août.

Depuis le début des opérations, près de cent Français et plus d’un millier d’Afghans ont été évacués.

Le ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères, le ministère des Armées, le ministère de l’Intérieur et le ministère des Solidarités et de la Santé s’assurent des meilleures conditions d’accueil des personnes dès leur arrivée en France. Un accompagnement médico-psychologique et matériel est immédiatement proposé. Des procédures accélérées ont été mises en place pour délivrer des visas aux ressortissants des pays tiers, après les vérifications nécessaires et dans un objectif de garantie de la sécurité intérieure.

Concernant le contexte sanitaire, l’organisation de l’accueil est conforme à la réglementation sanitaire en vigueur sur le territoire :

  • Sauf schéma vaccinal complet, des tests de dépistage COVID 19 seront effectués de manière systématique, les personnes accueillies devront respecter une quarantaine de 10 jours (l’Afghanistan est actuellement un pays de la liste rouge),
  • Une vaccination contre la COVID 19 sera proposée.

Les Afghans qui souhaiteraient demeurer à long terme sur le territoire national seront accompagnés matériellement et administrativement dans leur demande d’asile. Ils bénéficieront du soutien des opérateurs spécialisés dans leurs demandes de droit au séjour et leurs parcours d’intégration.

A ce titre, il convient de souligner la mobilisation, sous le contrôle du délégué interministériel à l’accueil et à l’intégration des réfugiés (DIAIR), des associations financées par l’État : en particulier France Terre d’Asile, mais également Adoma, Aurore, CeCler, Coallia, France Horizon, Habitat et Humanisme, Viltaïs, Forum Réfugiés et Groupe SOS, que ce soit lors de cette opération ou à l’occasion des nombreux rapatriements déjà opérés précédemment (depuis mai 2021, 623 recrutés locaux, représentant 152 familles, ont été évacués vers la France et, entre 2012 et 2019, 800 auxiliaires de l’armée française, accompagnés des membres de leur famille, ont été rapatriés).

La situation à Kaboul reste complexe. L’ensemble des services de l’Etat concernés et l’ambassade de France sur le terrain restent pleinement mobilisés pour assurer de nouvelles rotations. Deux vols supplémentaires devraient ainsi avoir lieu dans les prochaines 24 heures.

Communiqué de presse du 19 août 2021

Les opérations d’évacuations lancées dimanche soir se poursuivent.

Un troisième vol transportant plus de 200 personnes parmi lesquelles des Français et une grande majorité d’Afghans arrivera à l’aéroport de Roissy Charles-De-Gaulle dans la soirée, ce jour.

Le ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères, le ministère des Armées, le ministère de l’Intérieur et le ministère des Solidarités et de la Santé s’assurent des meilleures conditions d’accueil des personnes dès leur arrivée en France.

Un accompagnement médico-psychologique et matériel est immédiatement proposé. Des procédures accélérées ont été mises en place pour délivrer des visas aux ressortissants des pays tiers, après les vérifications nécessaires et dans un objectif de garantie de la sécurité intérieure.

Concernant le contexte sanitaire, l’organisation de l’accueil est conforme à la réglementation sanitaire en vigueur sur le territoire :

  • Sauf schéma vaccinal complet, des tests de dépistage COVID 19 seront effectués de manière systématique, les personnes accueillies devront respecter une quarantaine de 10 jours (l’Afghanistan est actuellement un pays de la liste rouge),
  • Une vaccination contre la COVID 19 sera proposée.

Les Afghans qui souhaiteraient demeurer à long terme sur le territoire national seront accompagnés matériellement et administrativement dans leur demande d’asile. Ils bénéficieront du soutien des opérateurs spécialisés dans leurs demandes de droit au séjour et leurs parcours d’intégration.

A ce titre, il convient de souligner la mobilisation, sous le contrôle du délégué interministériel à l’accueil et à l’intégration des réfugiés (DIAIR), des associations financées par l’État : en particulier France Terre d’Asile, mais également Adoma, Aurore, CeCler, Coallia, France Horizon, Habitat et Humanisme, Viltaïs, Forum Réfugiés et Groupe SOS, que ce soit lors de cette opération ou à l’occasion des nombreux rapatriements déjà opérés précédemment (depuis mai 2021, 623 recrutés locaux, représentant 152 familles, ont été évacués vers la France et, entre 2012 et 2019, 800 auxiliaires de l’armée française, accompagnés des membres de leur famille, ont été rapatriés).

La situation à Kaboul reste complexe. L’ensemble des services de l’Etat concernés et l’ambassade de France sur le terrain restent pleinement mobilisés pour assurer de nouvelles rotations dès que possible.

Communiqué de presse du 18 août 2021

Vol d’évacuation du mercredi 18 août 2021

Les opérations d’évacuations lancées dimanche soir se poursuivent.

Un second vol transportant plus de 200 personnes parmi lesquelles 25 Français et des ressortissants de plusieurs nationalités, arrivera à l’aéroport de Roissy Charles-De-Gaulle en début de soirée, ce jour. Sur ce vol voyagent une grande majorité d’Afghans, dont un nombre important de femmes et d’enfants.

Il convient de rappeler que, le ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères, le ministère des Armées, le ministère des Solidarités et de la Santé et le ministère de l’Intérieur, mettent tout en œuvre pour offrir les meilleures conditions d’accueil aux personnes évacuées, par l’entremise notamment de la Préfète en charge des aéroports et du gestionnaire Aéroport de Paris. Un accompagnement médico-psychologique et matériel est proposé. Des procédures accélérées ont été mises en place pour délivrer des visas aux ressortissants des pays tiers, après les vérifications nécessaires et dans un objectif de garantie de la sécurité intérieure.

Concernant le contexte sanitaire, l’organisation de l’accueil est conforme à la réglementation sanitaire en vigueur sur le territoire :

  • Sauf schéma vaccinal complet, des tests de dépistage COVID 19 seront effectués de manière systématique, les personnes accueillies devront respecter une quarantaine de 10 jours (l’Afghanistan est actuellement un pays de la liste rouge),
  • Une vaccination contre la COVID 19 sera proposée.

Dans le cadre de l’opération en cours, les Afghans qui souhaiteraient demeurer à long terme sur le territoire national seront accompagnés matériellement et administrativement dans leur demande d’asile. Ils bénéficieront du soutien des opérateurs spécialisés dans leurs demandes de droit au séjour et leurs parcours d’intégration. Ils recevront tout le secours de la France.

La situation à Kaboul reste complexe. L’ensemble des services de l’Etat concernés et l’ambassade de France sur le terrain restent pleinement mobilisés pour assurer de nouvelles rotations dès que possible.

Communiqué de presse du 17 août 2021

Conformément aux annonces du Président de la République, les opérations d’évacuation depuis Kaboul ont débuté dans la nuit du 16 au 17 août 2021. Un premier vol transportant 41 personnes, Français et ressortissants d’autres pays, arrive à l’aéroport de Roissy Charles-De-Gaulle en fin d’après-midi, ce jour.

Le ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères, le ministère des Armées, le ministère des Solidarités et de la Santé et le ministère de l’Intérieur, mettent tout en œuvre pour offrir les meilleures conditions d’accueil aux personnes évacuées, par l’entremise notamment de la Préfète en charge des aéroports et du gestionnaire Aéroport de Paris. Un accompagnement médico-psychologique et matériel est proposé. Des procédures accélérées sont mises en place pour délivrer des visas aux ressortissants des pays tiers, après les vérifications nécessaires et dans un objectif de garantie de la sécurité intérieure.

Concernant le contexte sanitaire, l’organisation de l’accueil est conforme à la réglementation sanitaire en vigueur sur le territoire :

  • sauf schéma vaccinal complet, des tests de dépistage COVID 19 seront effectués de manière systématique, les personnes accueillies devront respecter une quarantaine de 10 jours (l’Afghanistan est actuellement un pays de la liste rouge),
  • une vaccination contre la COVID 19 sera proposée.

Dans le cadre de l’opération en cours, les Afghans qui souhaiteraient demeurer à long terme sur le territoire national seront accompagnés matériellement et administrativement dans leur demande d’asile. Ils bénéficieront du soutien des opérateurs spécialisés dans leurs demandes de droit au séjour et leurs parcours d’intégration. Ils recevront tout le secours de la France.

La situation à Kaboul reste complexe. L’ensemble des services de l’Etat concernés et l’ambassade de France sur le terrain restent pleinement mobilisés pour assurer de nouvelles rotations dès que possible.