Skip to main content
Georgie

Georgie

Publié le 8 août 2008

Le ministre des Affaires étrangères et européennes, M. Bernard Kouchner, est extrêmement préoccupé par les événements en Ossétie du sud, Géorgie. Il déplore les pertes de vies humaines.

Assurant la présidence du Conseil de l’Union européenne, le ministre est en contact avec tous les protagonistes de la crise. Son objectif immédiat est d’obtenir un cessez-le-feu à l’élaboration duquel il travaille.

Dans cette perspective, il a eu depuis hier soir plusieurs entretiens téléphoniques avec son homologue géorgienne, Mme Eka Tkechelachvili. Compte tenu de la situation, il a décidé de rentrer demain à Paris.

Il a fait le point de la situation avec le Secrétaire général du Conseil/Haut représentant pour la PESC, M. Javier Solana, ainsi qu’avec le président en exercice de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), le ministre des Affaires étrangères de Finlande, M. Alexander Stubb.

La France réitère son attachement à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de la Géorgie dans ses frontières internationalement reconnues.

La France appelle toutes les parties à la cessation immédiate des hostilités et à la reprise sans délais des négociations, qui seules peuvent permettre de trouver une issue à cette crise.

Déclaration de la Présidence du Conseil de l’Union européenne

La Présidence du Conseil de l’Union européenne exprime sa vive préoccupation devant la dégradation de la situation en Ossétie du Sud (Géorgie) et les nouveaux accrochages armés.

Elle appelle instamment toutes les parties à la plus grande retenue, et les invite à faire baisser immédiatement le niveau des tensions et à éviter toute escalade.

L’Union européenne appelle à la reprise du dialogue direct entre toutes les parties, qui seul pourra permettre un règlement durable de la crise.

Communiqué de la Présidence du Conseil de l’Union Européenne au sujet de l’envoi d’une mission en Georgie

Compte tenu de la gravité de la situation en Ossétie du Sud (Géorgie), et des multiples contacts pris depuis hier soir par le ministre des Affaires étrangères et européennes, M. Bernard Kouchner, il a été décidé que des émissaires de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), de l’Union européenne et des Etats-Unis, se rendront en Géorgie pour parvenir dès que possible à un cessez-le-feu.

      haut de la page