Skip to main content
Election présidentielle en Iran

Election présidentielle en Iran

Publié le 15 juin 2009
Déclaration du Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères et européennes
Paris, 16 juin 2009

Le président de la République et le ministre des Affaires étrangères et européennes ont exprimé leur profonde préoccupation et ont condamné
les violences contre les manifestants. Nous regrettons très vivement les pertes de vie humaines et présentons nos condoléances aux familles des victimes.

Le droit de manifester pacifiquement, la liberté d’expression et de communication doivent être respectés. Le travail des journalistes, iraniens ou étrangers ne doit pas être entravé.

Plusieurs candidats, ainsi qu’un mouvement populaire important, contestent la validité du scrutin présidentiel. Nous avons demandé aux autorités iraniennes, avec nos partenaires européens et à l’instar du Secrétaire général des Nations unies, de faire toute la lumière sur cette question. Nous comprenons qu’elles sont prêtes à procéder à un recomptage des voix. Nous attendons d’elles la pleine mise en oeuvre des voies de recours prévues afin d’assurer que la volonté du peuple iranien soit pleinement respectée.

Communiqué de la Présidence de la République
Paris, 15 juin 2009

Le Président de la République est profondément préoccupé par les développements de la situation politique en Iran.

Il condamne les violences contre les manifestants, les arrestations d’opposants et de personnalités politiques, les restrictions aux libertés publiques, à la liberté d’expression et de communication, les entraves mises à l’action des journalistes, iraniens ou étrangers.

Plusieurs candidats de l’opposition ont contesté la validité du scrutin. Il serait inacceptable que des manipulations aient faussé le résultat du vote, contre la volonté démocratiquement exprimée par le peuple iranien. Toute la lumière doit donc être faite sur cette situation.

      haut de la page