Skip to main content
Iran - libération conditionnelle de Clotilde Reiss

Iran - libération conditionnelle de Clotilde Reiss

Publié le 17 août 2009
Déclaration de Bernard Kouchner, Ministre des Affaires étrangères et européennes
Paris, 16 août 2009

J’exprime ma joie et mon soulagement après la libération conditionnelle de notre compatriote Clotilde Reiss.

J’ai appelé le père de Clotilde Reiss pour lui faire part de mon admiration devant le courage et la dignité dont Clotilde a fait preuve tout au long de cette période d’emprisonnement.

Les autorités françaises se sont mobilisées sans relâche depuis le 1er juillet pour obtenir cette remise en liberté.

Clotilde Reiss demeure toutefois sous contrôle judiciaire. Je rappelle que la France demande l’abandon de toutes les poursuites judiciaires à son encontre, afin que Clotilde puisse retrouver le plus rapidement possible les siens.

En attendant que son innocence soit reconnue, Clotilde Reiss sera accueillie à l’ambassade de France à Téhéran qui lui apporte tout le soutien nécessaire, pour lui permettre de préparer sa défense et faire reconnaître son innocence, je le répète, les charges pesant sur elles n’étant pas fondées.

Ce résultat a été obtenu notamment grâce à l’appui constant de la présidence suédoise de l’Union européenne, de nos partenaires européens et des autres pays amis qui sont intervenus auprès des autorités iraniennes. Je tiens à adresser à tous mes remerciements.

      haut de la page