Skip to main content
Déplacement en Afghanistan de François Hollande

Déplacement en Afghanistan de François Hollande

Publié le 25 mai 2012

Communiqué - Déplacement en Afghanistan : visite de la base avancée de Nijrab

Le président de la République s’est rendu ce matin sur la base avancée de Nijrab, dans la province de la Kapisa pour s’adresser aux soldats français de la Task force Lafayette engagés en Afghanistan. Il a rendu hommage aux 83 soldats français morts dans l’accomplissement de leur mission, en défendant les valeurs de la France. Il a également salué les blessés, les familles et les proches des victimes.

photo : elysee.fr - Stéphane Ruet

S’adressant aux militaires présents, le président de la République a rappelé sa décision de retirer d’ici la fin de l’année 2012 les troupes combattantes françaises dont la mission s’achève. Il a précisé que cette décision souveraine serait mise en œuvre en concertation avec l’Afghanistan ainsi qu’avec nos alliés de l’OTAN et se ferait dans le respect de toutes les conditions de sécurité pour les soldats.

Le président de la République s’est fait présenter le dispositif français, les missions en cours ainsi que les matériels.

Il s’est entretenu longuement avec les personnels, officiers, sous-officiers, hommes du rang.

Le président de la République a également indiqué que l’engagement de la France en Afghanistan entrait dans une nouvelle phase, celle de la transition, dans laquelle la coopération civile avec l’Afghanistan sera développée sur le long terme, dans le cadre du traité d’amitié et de coopération.


Communiqué - Déplacement en Afghanistan : visite à Kaboul

Après s’être rendu dans la matinée auprès des soldats français dans la province de Kapisa, à Nijrab, le chef de l’Etat est arrivé à Kaboul pour y rencontrer le président afghan, M. Hamid Karzaï, des représentants de la société civile afghane et la communauté française devant laquelle il prononcera une allocution.

Le président de la République s’est entretenu longuement avec le président Karzaï pour évoquer les différents volets de la coopération de long terme, souhaitée par la France, dans le cadre du traité d’amitié et de coopération franco-afghan. Plusieurs domaines de coopération civile ont été évoqués : l’éducation, la protection des femmes, la santé, l’agriculture, le développement...

Le président de la République a rappelé que notre coopération militaire se limitera désormais à des missions de formation de l’armée afghane, au travers par exemple de la création d’une école de gendarmerie.

Il a ensuite eu une réunion avec la société civile afghane, dont plusieurs organisations non gouvernementales engagées dans les domaines des droits de l’Homme et du développement, avant de rencontrer les Français de Kaboul, civils et militaires

      haut de la page