Skip to main content

Jean Baptiste Rochambeau 1725-1807

Publié le 15 novembre 2007
Jean Baptiste Donatien de Vimeur, comte de Rochambeau, est né à Vendôme en 1725. Il fait ses premières armes en 1742 pendant la guerre de la succession d’Autriche et participe aux campagnes de Bohème, de Bavière et de Rhénanie. Remarqué, il y devient aide de camp du duc d’Orléans. Il se distingue à nouveau durant la campagne d’Allemagne de 1757-1758, ce qui lui vaut d’être nommé maréchal de camp en 1761. Quand la France s’engage aux côtés des Insurgents, Louis XVI et son ministre Vergennes envisagent, tout d’abord, de ne leur apporter qu’une aide navale contre les Britanniques. Mais, la situation des rebelles devenant critique, La Fayette obtient, à la fin de 1779, I’envoi outre-Atlantique de 5500 hommes. Formé par certains des meilleurs régiments du royaume et placé sous le commandement de Rochambeau - dont le propre fils sert sous ses ordres - ce corps expéditionnaire, transporté par l’escadre de Ternay, débarque en Amérique en juillet 1780. C’est Rochambeau qui conseillera à Washington de ne pas faire porter sa priorité sur New York, mais d’attaquer plutôt les troupes de Cornwallis engagées dans le Sud. Une décision qui débouchera sur la victoire de Yorktown. Rentré en France, Rochambeau devient gouverneur militaire de Picardie. Membre de l’Assemblée des notables en 1787, il se rallie à la Révolution, commande l’armée du Nord en 1790, mais démissionne de ses fonctions en 1792, en raison de ses désaccords avec Dumouriez. Arrêté pendant la Terreur, il est libéré après le 9 -Thermidor et reçoit, en 1803, de Napoléon, une pension de maréchal. Il meurt à Thoré en 1807.
      haut de la page