Jean-Yves Le Drian au sommet de l’OTAN avec Emmanuel Macron - France in the United States / Embassy of France in Washington, D.C. Skip to main content
Jean-Yves Le Drian au sommet de l'OTAN avec Emmanuel Macron

Jean-Yves Le Drian au sommet de l’OTAN avec Emmanuel Macron

Publié le 12 juillet 2018
Déclaration de la porte-parole du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, Agnès Von Der Mühll (11 juillet 2018)

M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, accompagnera, les 11 et 12 juillet à Bruxelles, le Président de la République au sommet de l’OTAN. Cette rencontre doit permettre de démontrer que l’OTAN est une organisation crédible, efficace, moderne et unie.

La capacité de l’Alliance à assurer son rôle de défense collective sera renforcée, avec notamment la réforme de sa structure de commandement, une initiative sur la réactivité des forces ou encore la poursuite des efforts engagés en matière de cyberdéfense. L’Alliance confirmera, par ailleurs, l’approche retenue lors du sommet de Varsovie en 2016, combinant une posture militaire agile et défensive avec le maintien d’une ouverture au dialogue avec la Russie.

La contribution de l’OTAN à la lutte contre le terrorisme et à la sécurité coopérative se poursuivra. Les chefs d’Etat et de gouvernement acteront notamment le lancement d’une mission de formation et de conseil de l’OTAN en Irak, en réponse à une demande des autorités irakiennes.

Ce sommet sera enfin l’occasion de rappeler l’importance de l’unité de l’Alliance au moment même où elle s’engage à un partage plus équilibré des charges et des responsabilités, grâce aux efforts produits par les Européens en matière de dépenses de défense, de développement capacitaire et d’engagements opérationnels.

Pour la quatrième année consécutive, les membres européens de l’Alliance ont ainsi augmenté leurs budgets de défense. Les progrès rapides et substantiels de l’Europe de la défense sont également une contribution majeure à la sécurité de l’Alliance. A titre national, la France tiendra ses engagements et portera progressivement son budget de la défense à 2% du PIB en 2025.

      haut de la page