Skip to main content
Changement climatique : la France et la Chine réaffirment leur ferme soutien à l'Accord de Paris

Changement climatique : la France et la Chine réaffirment leur ferme soutien à l’Accord de Paris

Publié le 30 novembre 2018
Déclaration de presse sur le changement climatique, à l’issue de la rencontre entre le Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères de la République française, le Conseiller des Affaires d’Etat et Ministre des Affaires étrangères de la République populaire de Chine et le Secrétaire général des Nations Unies

Le Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères de la République française, Jean-Yves Le Drian, le Conseiller des affaires d’État et Ministre des Affaires étrangères de la République populaire de Chine, Wang Yi, et le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, se sont réunis en marge du Sommet du G20 à Buenos Aires. Alors que la COP14 sur la biodiversité vient d’avoir lieu à Charm el-Cheikh et que la COP24 sur le changement climatique est sur le point de débuter à Katowice, ils réaffirment leur ferme détermination à travailler ensemble et avec leurs partenaires pour lutter contre le changement climatique, protéger l’environnement et réduire la pauvreté et les inégalités. Ils reconnaissent que ces défis nécessitent une transformation profonde de nos économies et de nos sociétés pour construire un avenir commun dans un monde durable.

1. Ils soulignent leur compréhension commune des défis mondiaux en matière de climat et d’environnement, mis en évidence dans le dernier rapport du GIEC. Les effets des changements climatiques menacent la réduction de la pauvreté et le développement humain. Ils soulignent également qu’il ne reste que quelques années, pas même le temps d’une génération, pour faire de la transition vers une civilisation durable et écologique une réalité.

2. La France et la Chine réaffirment leur ferme soutien à l’Accord de Paris, qu’ils considèrent comme un processus irréversible et une boussole pour une action forte sur le climat. La COP24 de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) jouera un rôle essentiel pour finaliser le programme de travail de l’Accord de Paris. La France et la Chine travailleront ensemble et avec leurs partenaires dans la perspective de la COP24, afin d’adopter un paquet qui respecte l’esprit et la lettre de l’Accord de Paris. Les modalités, les procédures et les lignes directrices doivent être équilibrées, globales, robustes et opérationnelles afin de permettre la mise en œuvre effective de l’Accord de Paris, en tenant compte du principe des responsabilités communes mais différenciées et des capacités respectives, eu égard aux différentes situations nationales. La France et la Chine renouvellent leur engagement politique au plus haut niveau en faveur de la mise en œuvre effective et transparente de tous les aspects de l’Accord de Paris, notamment, inter alia, l’atténuation, l’adaptation, les finances, le développement et le transfert de technologies, le renforcement des capacités et la transparence des actions et du soutien.

À cet égard, les deux parties espèrent que le Sommet du G20 de Buenos Aires donnera un élan politique propice au succès de la COP24.

3. Ils conviennent que le Sommet organisé par le Secrétaire général des Nations Unies en septembre 2019 fera date. Ils coopéreront étroitement pour faire de ce sommet un moment déterminant visant à accélérer l’action, à accroître l’ambition, ainsi qu’à mobiliser les ressources nécessaires pour parvenir à une transition écologique.

4. La France et la Chine rappellent l’importance de la mise à disposition de financements climatiques pour les pays en développement. Ils sont tous deux attachées à faire du Fonds vert pour le climat un mécanisme de financement efficace, contribuant à répondre au besoin d’investissements durables et de financements verts pour mener la transition vers une économie à faibles émissions de gaz à effet de serre et résiliente face aux changements climatiques.

Ils saluent les progrès réalisés dans le domaine de la finance verte, y compris lors du Sommet One Planet.

5. Ils soulignent qu’une transition juste et la création d’emplois décents et de qualité sont essentielles pour garantir une transition effective et solidaire vers un développement à faibles émissions de gaz à effet de serre et résilient face aux changements climatiques ainsi que pour accroître le soutien du grand public à la réalisation des objectifs de long terme de l’Accord de Paris.

6. Ils sont attachées à travailler ensemble sur le lien entre les changements climatiques et la biodiversité. La Chine apprécie les efforts de la France visant à promouvoir un Pacte mondial pour l’environnement, dont l’objectif est de combler les éventuelles lacunes du droit international de l’environnement et de sa mise en œuvre.

      haut de la page