Skip to main content
Covid-19 – Obligation de présentation d'un examen biologique de dépistage virologique

Covid-19 – Obligation de présentation d’un examen biologique de dépistage virologique

Décret du 27 juillet 2020 applicable pour toute arrivée en France à partir du samedi 1er août 2020

(dernière mise à jour le 6 août 2020)

Retrouvez ici les questions et réponses concernant les examens biologiques de dépistage virologique dans les 72h précédant le vol

En application du décret n° 2020-911 du 27 juillet 2020, les voyageurs âgés de onze ans ou plus au départ des Etats-Unis doivent présenter, depuis le 1er août, le résultat d’un test PCR réalisé moins de 72 heures avant le vol ne concluant pas à une contamination par le covid-19. Une liste des sites de tests disponibles aux Etats-Unis, en fonction de votre lieu de résidence, est disponible sur le site internet du consulat. Il est recommandé de s’assurer, avant d’effectuer le test, du délai nécessaire pour l’obtention des résultats.

Dans les cas exceptionnels et documentés d’impossibilité d’obtenir un test dans le délai imparti et de motif impérieux de voyager à la date envisagée, vous pourrez vous adresser au consulat compétent au titre de votre résidence pour demander une attestation d’exemption. Ce dispositif dérogatoire est provisoire et le Consulat vous rappelle l’obligation de rechercher activement un test PCR avant votre départ qui vous évitera de vous faire tester à l’arrivée à l’aéroport et les délais d’attente afférant. S’ils ne peuvent présenter ni un document attestant de la réalisation d’un test PCR dans les délais requis, ni une attestation d’exemption, l’embarquement sera refusé.

Il est rappelé également que depuis le 17 mars, dans le contexte de l’épidémie de Covid-19, les frontières à l’entrée de l’Union européenne et de l’espace Schengen sont fermées pour les voyageurs en provenance des Etats-Unis et que dans ce cadre, seules les personnes relevant de l’une des catégories mentionnées dans l’attestation de déplacement international dérogatoire depuis l’étranger vers la France métropolitaine sont autorisées à entrer sur le territoire français : https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-et-de-voyage

Ces informations feront l’objet d’une actualisation régulière en fonction des précisions qui pourraient intervenir dans les prochains jours.


Obligation to submit a virologic screening test
Decree of July 27, 2020, for all arrivals in France from Saturday, August 1, 2020

In accordance with Decree no. 2020-911 of July 27, 2020, from August 1, travelers aged 11 or older from the United States must provide the results a PCR test taken less than 72 hours before departure indicating a negative result for Covid-19. A list of available testing sites in the United States, based on your place of residence, can be found on your consulate's website. We recommend making sure that results will be available in time before taking a test.

In certain exceptional and documented cases where it is not possible to get a test within the required time frame and there is a compelling reason to travel on the scheduled date, you can request a certificate of exemption from your nearest consulate. This exemption is a temporary measure and the consulate underscores the obligation to actively look for a PCR test before departure in order to avoid having to be tested at the airport on arrival and the resulting wait times. If you are not able to provide evidence of this test or a certificate of exemption, boarding will be denied.

It should also be noted that, in the context of the Covid-19 epidemic, the external borders of the European Union and the Schengen Area have been closed to travelers from the United States since March 17 and that, in this context, only those persons who fall within one of the categories mentioned in the exempted international movement certificate for travel from abroad to mainland France are authorized to enter France: https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-et-de-voyage

This information will be updated regularly based on further clarifications over the coming days.

Où se faire dépister dans votre circonscription consulaire ? / Where to get tested in your consular district?

Intervention du Premier ministre Jean Castex

Aéroport de Roissy - Charles de Gaulle, 24 juillet 2020

Je suis ici à Roissy-Charles de Gaulle avec le ministre chargé de la santé et le ministre chargé des transports. Nous avons d’abord tenu à rendre visite et à exprimer notre profonde reconnaissance à tous les personnels d’Aéroports de Paris, des douanes, de la police de l’air et des frontières, de l’agence régionale de santé, de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, qui depuis des semaines assurent la surveillance et la sécurité de nos concitoyens dans ce qui est, vous le savez, la principale infrastructure aéroportuaire française.

Surtout, je suis venu suite aux décisions qui ont été prises ce matin par le conseil de défense et de sécurité nationale qui s’est tenu sous la présidence du président de la République et qui a pris un certain nombre de dispositions importantes de renforcement de la sécurité sanitaire aux frontières.

Le dispositif est assez simple. Il a conduit à identifier une quinzaine, seize très précisément, de pays dans le monde où la circulation virale est particulièrement forte.

Pour ces pays je vous le rappelle, la frontière est fermée. Donc les seules circulations de passagers concernent d’ores et déjà, il est très important de le rappeler, des citoyens français qui résident dans ces pays ou des citoyens de ces pays qui disposent d’une résidence stable en France. Il ne s’agit donc pas de flux massifs. Néanmoins pour l’ensemble de ces pays, il a été décidé que les voyageurs seront tenus de disposer d’un test attestant qu’ils ne sont pas porteurs du virus pour embarquer dans les avions correspondants. Nous savons que dans un certain nombre de ces pays il n’existe pas de stratégie de dépistage, et que donc l’accès au test est difficile. En conséquence de quoi nous avons décidé de généraliser les tests à l’arrivée. Et c’est ce dispositif qui est en train de se mettre en place et, je l’ai vu de manière satisfaisante, qui va monter en puissance pour être totalement opérationnel dans les prochains jours, et au plus tard le 1er août, qu’avec mes collègues ministres je suis venu constater.

Ce dispositif va donc permettre une séparation des flux. D’une part donc tous les passagers arrivant de ces pays rouges effectueront d’abord les formalités douanières et ensuite des formalités sanitaires consistant à faire un test systématique. Les personnes dont le test s’avèrera négatif auront la vie normale de tous nos concitoyens. Les autres feront l’objet d’un dispositif dit de quatorzaine, qui va permettre aux autorités sanitaires de les isoler, de les observer, et , jusqu’à ce que la situation redevienne normale et qu’ils puissent retrouver à leur tour une vie normale.

C’est donc un dispositif de sécurité extrêmement important, sans doute plus fort que celui que mettent en place la plupart des pays voisins, mais qui était indispensable compte tenu de la reprise de la circulation virale dans notre pays. Même si celle-ci est moins forte que celle qui est observée dans d’autres pays, nous avons souhaité prendre, très rapidement, des mesures préventives. J’ajoute que des mesures analogues seront réalisées dans l’ensemble des aéroports français accueillant des vols en provenance des pays concernés. Pour Roissy-Charles de Gaulle, ça va représenter selon nos estimations un flux de l’ordre de 3 000 personnes testées par jour, et il a donc fallu qu’avec le concours de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris nous adaptions les moyens pour atteindre cet objectif, ce qui, je vous l’ai dit, sera fait très rapidement.

Outre les aéroports nous allons également mettre en place des dispositifs comparables dans les ports.

Un mot enfin s’agissant de la situation en Catalogne qui, vous le savez, montre également des indices sanitaires dégradés. Nous recommandons vivement aux citoyens français d’éviter de se rendre, tant que la situation sanitaire ne s’améliore pas, dans ces territoires. Et nous sommes par l’intermédiaire du ministère des Affaires étrangères en discussion avec les autorités espagnoles et catalanes pour que celles-ci, et c’est le cas, veillent à ce que dans l’autre sens les flux en provenance de l’Espagne en direction de la France soient les plus limités possibles. Le président de la République a demandé à l’ensemble des services de l’Etat, qu’ils soient sanitaires, la police de l’air et des frontières, les services relevant du ministre des Transports, la plus grande vigilance pour assurer la plus grande protection de nos concitoyens.

Je vous remercie.

Documents utiles

Décret no 2020-860 du 10 juillet 2020_.pdf (302.53 KB)

Décret no 2020-911 du 27 juillet 2020_.pdf (143.48 KB)

A lire également sur fr.franceintheus.org
      haut de la page